Les super-aliments sont-ils si super ?

Faire le plein de vitamines, avoir une belle peau, booster son énergie… La liste des bienfaits des super-aliments est longue et très alléchante. Depuis quelques années, ils sont vus comme la solution à tous nos maux. Mais, que valent-ils vraiment ? OLY Be fait le point.

 

Qu’est-ce qu’un super-aliment ? 

On considère comme un super-aliment, les ingrédients naturels qui possèdent une haute valeur nutritive. Ils sont, donc, en général, riches en nutriments : antioxydants, minéraux, vitamines, fibres, oligo-éléments, acides gras essentiels ou encore protéines végétales… 

Ainsi, sur le papier, ils nous promettent de réduire la fatigue, renforcer notre système immunitaire (il y a le yoga pour ça !), prévenir les maladies ou encore lutter contre les signes de l’âge. Chaque région du monde aurait son aliment miracle.

 

Des ingrédients magiques !

« Avec l’acaï, on fait le plein d’antioxydants », « les baies de goji, c’est LE nouveau réflexe anti-âge à adopter », « la spiruline, l’ingrédient révolutionnaire à glisser dans tous nos plats ». On a tous entendu ces bons conseils d’amis, magazines ou spécialistes 2.0 en nutrition. La superfood se présente sous différentes formes : des graines diverses (chia, lin, courge…), des fruits ou noix variés (baies de goji, cranberries, myrtilles, noix, grenade…), des légumes verts tendance (épinards, chou frisé, brocolis…), des plantes et épices comme l’aloe vera, le curcuma, la cannelle, le ginseng ou encore des algues telle la spiruline… La liste des super aliments s’allonge d’année en année.

Food-yoga
 

Comment ils se consomment ?

Si les fruits et légumes se consomment facilement crus (de préférence) ou cuits, certains super-aliments se présentent séchés (les baies de goji ou les oléagineux par exemple) et d’autres sous forme de poudre. C’est le cas notamment des algues comme la spiruline ou des épices, mais aussi de certains ingrédients qui viennent du bout du monde. Les baies d’acaï, par exemple, ne poussent pas sous nos latitudes, elles sont donc séchées puis réduites en poudre pour garder tous leurs bienfaits nutritionnels. Ensuite, ces poudres magiques peuvent être ajoutées à des préparations sucrées ou salées, des bowls, milkshakes ou smoothies. Succès sur Insta garanti ! 

La plupart de ces produits peut également être consommé en jus (pressés à froid pour garder les nutriments) ou en compléments alimentaires.

 

Bon oui, mais pas plus qu’une alimentation équilibrée…

C’est un fait, les super-aliments sont bons pour la santé. On peut donc volontiers les inviter à notre table pour le plaisir, mais, contrairement aux idées reçues, ils n’ont pas de super pouvoirs. Des « études » sont régulièrement publiées sur le sujet, mais elles mettent surtout en lumière qu’ils sont sains et aucune de grande ampleur ou réellement significative n’a été menée pour en apporter les preuves. 

Bien que ces ingrédients venus du monde entier ouvrent les esprits et les papilles, ils n’ont donc pas forcément vocation à devenir les bases de notre alimentation... En effet, les modes de vie sont différents d’un continent à l’autre. Le quinoa ou les graines de chia - qui ont connu leur heure de gloire depuis quelques années - peuvent, par exemple, être très difficiles à digérer pour les Européens et il est recommandé de limiter leur consommation dans certains cas… 

Food-vegetables-yoga

De plus, il existe de nombreux « super-aliments » en Europe. Leur consommation en pleine saison promet d’apporter les nutriments dont notre corps a besoin, au bon moment. Il n’y a pas de secret et la nature est bien faite. Ainsi, en été, les fruits et légumes sont gorgés d’eau pour hydrater alors qu’en hiver, ils sont davantage pourvus de vitamines ou d’acides aminés. Bien sûr, certains sont plus riches en nutriments et en bienfaits que d’autres, mais chacun offre des bénéfices. C’est pourquoi, il convient d’avantage d’avoir une alimentation équilibrée et variée. Et si les super-aliments étaient simplement ceux consommés à la bonne période ? 

 

Le super aliments VS les produits locaux : le grand remplacement 

On troque donc : 

- le chou kale par tous les choux, du cresson ou des poivrons

- l’acaï ou les baies de goji par des myrtilles, framboises, du cassis ou des pruneaux

- les graines de chia par des graines de lin, de chanvre ou de courge (sans sel ni sucre ajoutés)

- le quinoa par des céréales ou du riz complet

- la spiruline par une alimentation variée avec des poissons et légumineuses

 

P.S : coucou l’empreinte carbone des super-aliments… 

Outre ce point, l’une des plus grosses problématiques des super-aliments est la manière dont ils sont cultivés, produits, commercialisés et exportés. De grandes organisations de protection de consommateurs, à l’instar de Food Watch, mettent en garde contre les arguments purement marketing des super-aliments. 

Ainsi, si l’on cherche à faire du bien à son corps, il est très important de privilégier des produits bio et/ou issus de l’agriculture raisonnée. En effet, la forte demande et l’engouement qu’ils suscitent sur les blogs et réseaux a fait que leur culture s’est considérablement industrialisée. Les conséquences ? Des taux très élevés de pesticides dans nos ingrédients miracles, de la déforestation pour établir les champs, une consommation d’eau faramineuse pour les faire pousser et une empreinte carbone qui coûte cher pour les transporter depuis le bout du monde ! Par exemple, l’avocat, star d’Instagram, est responsable d’une guerre impliquant des narcotrafiquants au Mexique pour cet « or vert » que le monde s’arrache. Au Pérou, les paysans ne peuvent plus consommer leur propre quinoa – produit de base de leur alimentation -, car il leur rapporte plus à la vente… Loin de nous l’idée de culpabiliser, mais il faut simplement savoir bien choisir les aliments que l’on achète et en regarder le coût (au-delà du prix qui peut aussi s’avérer trop salé !). 

Food-yoga-conscious

A bientôt les Yogis et à vos paniers ! 💛

 

À lire également : 

water

Bien s’hydrater : pourquoi et comment ?

Food-vegetables

Faut-il forcément être brocolis addict quand on fait du yoga ?

food-vegetables

Les conseils de Sophie pour mieux manger