Les différents types de repos

Il n’y a pas que la fatigue physique ! Parfois, même en dormant convenablement, on se sent épuisés ! Et pour cause : 3, 5, 7… Il existe différents types de repos et ils peuvent être classés différemment selon les supports qui traitent le sujet. Chez OLY Be, on s’est appuyé sur le TEDx Talk de Saundra Dalton-Smith M.D, physicienne et chercheuse américaine, pour en catégoriser 7 et on vous dit comment les optimiser !

 
 




- Le repos physique

Le problème : on a du mal à se bouger, nos muscles sont fatigués et l’on a besoin de sommeil.

La solution : Le repos physique permet au corps de se régénérer. Il peut être passif, lorsque l’on ne bouge pas, que l’on recharge les batteries ou que l’on dort, mais aussi actif lorsque l’on fait du yoga, un massage, des respirations profondes, du yoga des yeux ou encore lorsque l’on prend un bain par exemple !

- Le repos mental

Le problème : on a l’esprit dans le brouillard, on a un coup de mou en pleine journée, après le déjeuner par exemple ou l’on n’a plus les idées claires, on a du mal à organiser sa vie et son quotidien, on est débordé et certaines pensées peuvent tourner en boucle.

La solution : Faire régulièrement des pauses de quelques minutes au travail sans écran, en allant se dégourdir les jambes ou en se préparant une boisson chaude. En fin de journée, on peut aussi poser ses idées sur un cahier pour s’en décharger, faire des listes et apprendre à déléguer. L’idée est de poser son cerveau de temps en temps pour lui permettre de se recharger tranquillement et de faire le tri dans toutes les informations.

- Le repos sensoriel

Le problème : le bruit de la ville, les lumières bleues, les écrans, les odeurs dans la rue ou lorsque l’on fait la cuisine, les conversations permanente en fond au bureau ou au restaurant… Les stimulations extérieures sont omniprésentes et peuvent fatiguer et amoindrir nos facultés cognitives et notre concentration.

La solution : On pense régulièrement à fermer les yeux et à s’isoler des environnements trop stimulants de temps en temps. On peut aussi passer son téléphone en silencieux et en noir et blanc, limiter les notifications sonores, baisser le son de nos téléviseurs, moins mettre ses écouteurs lorsque l’on se balade par exemple ou opter pour des pauses avec un casque anti-bruit.

- Le repos créatif

Le problème : on n’a plus d’idées brillantes au travail, on n’arrive plus à écrire, penser, réfléchir, dessiner, chanter… Créer en somme.

La solution : pour retrouver son inspiration et profiter de repos créatif, on peut mettre sa propre créativité au repos quelques temps et se laisser inspirer par les autres : aller à une expo, prendre le temps d’écouter un album de bout en bout, aller se balader ou courir, danser, faire du yoga… En résumé, faire quelque chose qui nous stimule, nous fait du bien tout en posant notre cerveau pour juste profiter et se détendre. Les moments où l’on laisse notre esprit divaguer, comme lorsque l’on regarde par la fenêtre d’un train qui roule, quand on jardine, bricole ou tricote sont également importants.


- Le repos émotionnel

Le problème : on dit oui à tout pour ne rien manquer, pour être aimable, serviable, on se surcharge des problèmes, envies et besoins des autres. On « absorbe » les sentiments comme une éponge et ça nous épuise.

La solution : prendre le temps de réfléchir avant de dire oui à quelque chose ou à quelqu’un, apprendre à s’écouter, à se laisser guider par ses envies à soi, essayer de dire non de temps en temps, petit à petit et d’exprimer davantage ses propres émotions. Et si vraiment la surcharge émotionnelle devient difficile à gérer, rien ne vaut un break d’un ou plusieurs jours à n’avoir rien à penser à s’occuper de soi.

- Le repos social

Le problème : on sort tout le temps ou l’on est toujours entouré, et pas toujours par les bonnes personnes. Si certains de nos proches nous apportent de la joie, de la bienveillance et des bons moments, d’autres peuvent être, à contrario, très énergivores.

La solution : on essaie de limiter ses interactions quand on ressent le besoin et on cherche à s’entourer davantage de personnes positives ou avec lesquelles on est parfaitement à l’aise. On apprend également à savourer des moments seuls pour recharger les batteries.

- Le repos spirituel

Le problème : on ressent un besoin d’appartenance à quelque chose qui nous surpasse ou nous transcende, pour donner du sens aux choses par exemple : l’amour, la religion, la spititualité ou même une communauté.

La solution : cela peut évidemment passer par une recherche et une réflexion spirituelle, par un travail de méditation, de respirations, des rencontres ou même un engagement auprès d’associations par exemple.

Pour se sentir pleinement reposé, détendu et en harmonie, il est donc important de s’accorder des moments qui comblent les différents besoins de repos. La clé ? Prendre soin de soi de manière globale.


Avec OLY Be, vous n’avez pas à devenir le meilleur de vous-même. Juste à pratiquer pour le plaisir. Juste à vous sentir bien. #YOGAFORALL

Pour commencer à prendre soin de soi, quoi de mieux qu’un cours de yoga ? Les cours OLY Be en studio sont à partir de 9€ !


Nos 4 livres préférés pour les vacances

Comment bien faire la sieste ?

4 postures de yoga pour mieux dormir