Le B.A-BA pour protéger ses articulations

Lors de la pratique sportive, les articulations peuvent être particulièrement sollicitées. Par exemple, en course à pied, au tennis ou encore à la boxe, elles sont soumises à des impacts forts et réguliers et au yoga, elles sont bien souvent le socle des positions.

Que ce soit en prévention ou lorsque des douleurs se sont déjà manifestées, OLY Be vous donne des conseils pour les travailler en douceur.

 

Les articulations sont une des premières zones de notre corps à se « rouiller ». C’est pourquoi, il est important d’en prendre soin, de travailler leur mobilité, sans forcer. Quelle que soit notre pratique sportive, le plus important est d’apprendre à écouter son corps. Bien souvent, il sait nous dire quand une position ou un mouvement ne convient pas.

Lorsque des douleurs apparaissent, il est bénéfique de ne pas cesser toute activité physique. Pratiquer un sport à intensité douce ou modérée est souvent recommandé pour limiter leur installation. Cela va permettre d’assouplir et faciliter les mouvements, d’étirer les muscles et ligaments, de lubrifier les articulations…

En renforçant les muscles profonds, la pression sur les articulation est soulagée et elles sont mieux « maintenues ». Par exemple, en musclant les quadriceps et en gagnant en ouverture de hanches, les genoux sont plus protégés. Le yoga semble donc particulièrement adapté !

Qu’est-ce que c’est l’arthrose ? Avec l’âge, le surpoids, à cause d’une pratique sportive intensive ou pour diverses autres raisons, des symptômes d’arthrose peuvent apparaitre au cours de notre vie. Cette maladie se traduit par une altération et une inflammation des cartilages des articulations. Sans ce cartilage, les os « frottent », ce qui cause des douleurs. Très répandue, l’arthrose touche environ 10 millions de Français et ne peut malheureusement être soignée. Toutefois, on peut toujours essayer de réduire sa progression et amoindrir les gènes.

 

Yoga et articulations

L’un des buts du yoga peut être de trouver le confort dans l’inconfort, tout en n’allant pas jusqu’à la douleur. Toutefois, lorsque l’on a les articulations fragiles, il est important d’éviter de maintenir les positions dans lesquelles on ne sent pas à l’aise trop longtemps. Il faut également faire particulièrement attention à garder un bon alignement pour les protéger. La pratique d’étirement passifs, comme le yoga réparateur est particulièrement adaptée puisqu’elle permet de détendre et étirer, on ne force pas et c’est bien souvent la gravité qui fait le travail en douceur.

Si l’on cherche une pratique un peu plus dynamique, on privilégie les mouvements fluides et sans à-coup pour les lubrifier. Une bonne philosophie à garder en tête pour peaufiner ses salutations au soleil et son flow en conscience !

 

Un bon échauffement

Poignets, chevilles, genoux, épaules, doigts… Les articulations peuvent être particulièrement sollicités lors de la pratique du yoga. Pour les chouchouter, avant tout, il est crucial de bien s’échauffer. Ainsi, on ne manque pas d’enrouler et dérouler les articulations. On fait tourner la tête, les épaules, les poignets, les chevilles, dans un sens, puis dans l’autre. On fait travailler les doigts en les pliant et dépliant comme si on voulait arroser quelqu’un.

 

Investir dans du matériel

Pour pratiquer sans douleur, il ne faut pas hésiter à utiliser des accessoires pour ne pas aller trop loin ou appuyer sur des articulations fragiles. Ainsi, on peut mettre des pads sous les genoux, rouler des couvertures ou des coussins et les glisser sous les fesses, les hanches ou tout autre partie du corps qui aurait besoin de soutien, prendre des bolsters dans les torsions... Les briques et sangles peuvent également être utiles.

 

Adapter les postures

Le yoga s’adapte à nos besoins, envies et à notre corps et forme, et non l’inverse ! Ainsi, si l’on a mal au dos, on va opter pour des déclinaisons allongées ou à réaliser assis, cela permettra en plus de le muscler en douceur. De même, si ce sont les chevilles qui font souffrir, on passe les guerriers et on travaille plutôt au sol.

Pour ménager les poignets dans les positions qui les sollicitent particulièrement, on pense à bien écarter les doigts, à répartir le poids sur toute la main et sur tous les membres en contact avec le sol. Aussi, on troque quelques chiens tête en bas contre des dauphins ou des postures de l’enfant quand on en ressent le besoin.

La pratique s’adapte à nous ! Et surtout, lors de cours en salle, on n’hésite pas à le signaler aux professeurs qui sont formés pour nous proposer des variations ou des solutions !


Venez travailler vos articulations en douceur avec les cours OLY Be en studio

Venez échanger et chercher conseils avec des professeurs sélectionnés et certifiés, pédagogues et ouverts, pour tous les niveaux


A lire également :

Vivre au rythme des saisons : l’automne

Comment se lever plus tôt et en pleine forme ?

Yoga pour tous : le yoga pour tous les corps