3 habitudes des habitants des « zones bleues » pour vivre plus longtemps

Les zones bleues sont les régions du monde qui comptent le plus d’habitants centenaires et en forme. Parmi elles, on peut compter Okinawa au Japon, la province de Nuoro en Sardaigne (Italie), la péninsule de Nicoya au Costa Rica, Ikaria en Grèce et Loma Linda en Californie. Quels sont les secrets de leur longévité ? OLY Be a enquêté.

 
 

Le concept de « zone bleue » a été établi par deux démographes, Gianni Pes et Michel Poulain, lors d’un voyage en Italie il y a un peu plus de 20 ans. Les deux scientifiques constatent, dans la région du Nuoro, en Sardaigne, une étonnante concentration de nonagénaires et centenaires, qui plus est, en grande forme : la première zone bleue nommée ainsi avait vu le jour.

Aujourd’hui, ce sont 5 zones affichant une longévité particulière qui ont été mises en lumière : Okinawa au Japon, la province de Nuoro en Sardaigne (Italie), la péninsule de Nicoya au Costa Rica, Ikaria en Grèce et Loma Linda en Californie. De nombreux scientifiques et chercheurs se sont alors penchés sur le sujet pour comprendre les secrets de leurs habitants pour vivre vieux et en bonne santé. Le journaliste Dan Buettner a écrit plusieurs livres références sur le sujet dans lesquels il établit quelques grandes pistes.

Un régime alimentaire particulier

Dan Buettner a mis en lumière l’alimentation particulière des habitants des zones bleues. Si l’on peut retenir que tous mangent plus léger en fin de journée et qu’ils consomment principalement des produits locaux et peu raffinés, ce sont également certainement quelques aliments spécifiques qui font le bonheur de chaque zone.


Ainsi, à Okinawa, où il y a 30 fois plus de centenaires qu’aux États-Unis, l’alimentation se base principalement sur les fruits et légumes, les produits de la mer et les plantes médicinales de la terre et de la mer comme des otani-watari, des algues ou encore certains fruits comme le noni dont la concentration en vitamine C est trois plus élévée qu’une orange. Les habitants d’Okinawa consomment également régulièrement du tofu local, à tous les repas, y compris au petit-déjeuner, qui se révèle plus sain et mieux assimilé par l’organisme.

Au Costa Rica, les tortillas de maïs, fabriquées de manière particulière, seraient l’une des clés de la longévité de ses habitants grâce à leur forte concentration en vitamine B3, qui a des propriétés sur le maintien d’un bon cholestérol et prévient les troubles cognitifs. Celles-ci sont associés à des légumes et à des haricots, très riches en fibre. Ce combo permettrait aux habitants de la zone de vivre plus longtemps, mais surtout en meilleure santé.


À Ikaria, c’est le régime méditerranéen qu’il faut remercier ! Considéré comme l’un des régimes alimentaires les plus sains du monde, il comporte principalement des légumes colorés, des fruits, du poisson, de l’huile d’olive et des produits complets.


En Sardaigne, la forte consommation de produits complets et laitiers (principalement à base de brebis ou chèvre) serait également l’une des raisons d’une bonne santé intestinale et d’une meilleure forme globale. Mais pas uniquement, ici, les produits sont directement issus du fruit de leur travail.

Une activité physique régulière

Ce qui a été constaté dans chacune des régions, c’est que les habitants, même centenaires, continuent de se bouger chaque jour. Ils font bien souvent un travail physique tous les jours - ils chassent, pêchent, cultivent - ou marchent quotidiennement pour effectuer leur trajet. Par exemple, dans la région de Nuoro, le paysage est vallonné. Pour se déplacer, les habitants marchent ou font du vélo, ce qui stimule leur système cardiovasculaire et les maintient en bonne santé.

Une connexion au monde

Les liens sociaux peuvent également s’avérer l’un des facteurs de la longévité des habitants de toutes ses zones. En effet, il a été prouvé qu’être en contact avec des enfants et des personnes plus jeunes permettait de garder un esprit vif, de limiter la perte des fonctions cognitives et de la mémoire et de diminuer le stress. Or, dans la plupart de ces zones, particulièrement au Japon et au Costa Rica, les familles vivent avec plusieurs générations sous le même toit. Au Japon, les aînés sont aidés, sollicités, soutenus et respectés et les habitants d’Okinawa sont connus pour garder leurs amis toute la vie.

Le mode de vie, éloigné du stress, de la ville par exemple, peut également avoir un impact bénéfique. De son côté, la péninsule de Nicoya, qui affiche 13 % de sa population qui a plus de 90 ans et 5 % de centenaires s’appuie sur la philosophie de la « Pura Vida » costaricienne qui prône le bien-être et le plaisir. D’ailleurs, cette région est la zone bleue où les habitants sont les plus heureux.

Le respect des anciens, une vie sociale et/ou familiale très importante et une communauté forte semblent être des points communs à toutes ces zones. À Loma Linda, en Californie, c’est même certainement l’une des bases de cette longévité puisque cette zone accueille une communauté de 9000 membres de l’Église adventiste du septième jour. Principalement végétariens, non-fumeurs et ne buvant pas d’alcool, ils limitent les risques de maladies cardiovasculaires mais semblent également puiser leur force dans leurs croyances et dans leur esprit de communauté où chacun travaille à un bien commun.

Malheureusement, ce n’est pas en partant en vacances dans ces zones que l’on peut avoir les mêmes effets, mais, en résumé, pour essayer de vivre plus longtemps, on peut essayer de mieux manger, plus local, bio et moins raffiné, de rester actif tous les jours et de consolider nos liens sociaux avec notre famille et nos amis !


Avec OLY Be, vous n’avez pas à devenir le meilleur de vous-même. Juste à pratiquer pour le plaisir. Juste à vous sentir bien. #YOGAFORALL

Pour commencer à prendre soin de soi, quoi de mieux qu’un cours de yoga ? Les cours OLY Be en studio sont à partir de 9€ !


Comment le yoga peut booster votre libido ?

4 positions de yoga pour des bras galbés

6 bonnes raisons de se remettre au yoga