9 idées reçues sur le sport

En matière d’activités physiques, on entend facilement tout et son contraire… Même s’il peut y avoir des grands principes établis, il y a autant de bonnes manières de faire du sport qu’il y a de sportifs. Pour vous permettre de faire ce qui vous fait du bien, comme vous le sentez et surtout comme vous le voulez, OLY Be dézingue pour vous les idées reçues.

 
running sport

1. Je dois faire 45 minutes de cardio minimum pour brûler des calories

Vous pensez que si vous ne faites pas 45 minutes de cardio, ça ne sert à rien ? C’est faux, donc on est désolé, mais inutile de s’en servir comme excuse pour ne pas s’y mettre... ;) Tout est une question d’intensité. Lors d’un effort court et intense, le corps va d’abord brûler les glucides (le sucre) puis consommer les lipides (les graisses) après. À l’inverse, un effort plus long, mais de moins forte intensité permet de piocher dans les graisses en premier. L’idéal est donc de combiner les deux !

S’activer est toujours mieux que de ne rien faire. Ainsi, si vous avez la possibilité de faire 10-15 minutes de corde à sauter, de prendre votre vélo pour faire un trajet de 20 minutes ou de marcher vite pour éviter d’être en retard, faites-le ! Et on parie, que vous y trouverez des petits plaisirs à la longue.

 

2. Plus je transpire, plus j’élimine

On aimerait bien pouvoir se dire que l’on perd du poids en transpirant… Mais, malheureusement, ce n’est pas le cas ! Rangez donc votre pull pour faire du sport en plein été et sortez donc de votre sauna, cela ne fera pas baisser l’aiguille de la balance, ou si, mais ce ne sera pas pour les bonnes raisons. Transpirer fait perdre… de l’eau. Il peut donc être assez dangereux de trop transpirer et de risquer la déshydratation. On ne le dira donc jamais assez : hydratez-vous ! Et si la graisse s’évaporait par la peau, ça se saurait.

 

3. Rien ne vaut un bon plat des pâtes ou du sucre avant un entrainement…

food yoga

Les féculents et sucres lents sont effectivement un bon moyen de produire de l’énergie au long cours. On évite toutefois de les consommer juste avant, sinon, gare aux ballonnements et à l’impression d’être lourd… On les préfère quelques heures ou la veille d’un entraînement intensif ou d’une compétition. Les sucres rapides (barres énergétiques, gâteaux, fruits ou bonbon…) peuvent provoquer des crises d’hypoglycémie, et donc une baisse d’énergie pendant la session, à éviter donc aussi avant de faire du sport ! Mais si vous avez un petit creux pendant, vous pouvez toujours dégainer quelques fruits secs qui vont booster l’énergie mais sans faire grimper la glycémie.

 

4. Je brûle encore plus de calories en faisant du sport à jeun

Si l’on peut penser que ne pas manger permet de brûler plus de calories, ce n’est pas tout à fait vrai… Faire une activité physique à jeun - si vous n’êtes pas un sportif aguerri - aurait, au contraire, plutôt des inconvénients. Au menu ? Baisse d’énergie, difficulté à réveiller son corps et ses muscles, crise d’hypoglycémie ou risques de blessure… Alors, ça vous tente ?
Dans l’idéal, on se fait donc un bon petit déjeuner complet et l’on attend un peu avant de commencer le sport (2h pour être au top) ou l’on mange un encas avant et on prend son repas normal après. Trouvez votre propre tempo pour devenir une personne matinale.

 

5. Si je fais des abdos, j’aurais le ventre plat

yoga plank

On ne voudrait pas briser vos rêves, mais la mécanique des corps est bien plus compliquée que ça et on ne choisit pas d’où l’on maigrit… Certes, en faisant des abdominaux, ils se dessineront peut-être, mais ils ne traverseront pas votre petite bouée et, en plus, ce n’est pas bon pour le dos. Pour un ventre plat, il faut puiser dans les réserves avec une activité cardio qui va plus facilement brûler les graisses. On peut aussi faire travailler l’ensemble de la ceinture abdominale (le fameux muscle transverse) en faisant du gainage global, comme lors d’une bonne séance de yoga vinyasa par exemple !

Fesses rebondies, cuisses fuselées… Cela marche aussi pour les autres parties du corps. Si l’on peut muscler et dessiner certaines zones, on ne peut pas décider de l’endroit d’où on va maigrir, cela dépend de la morphologie de chacun.

 

6. Le sport, c’est bien mieux le matin !

Sur le point du meilleur moment pour faire du sport, les avis sont contradictoires et les professionnels (médecins, coachs…) ne sont pas forcément tous d’accord. Alors, le sport, c’est bien mieux quand vous le sentez !
On entend beaucoup qu’il ne faut pas en faire le soir sous peine de risquer des insomnies. Et c’est vrai. Certaines activités physiques de haute intensité comme le cardio, ou la boxe par exemple, peuvent produire un excès de dopamine et de cortisol, les hormones qui dynamisent. En revanche, ne faites pas l’impasse sur des sports plus « doux » comme des yogas restauratifs, de la natation ou encore de la marche.

 
yoga stretching

7. Une bonne bière : le remède de grand-mère pour éviter les courbatures

Les courbatures sont des petites lésions des tissus. Ainsi, il n’y a rien pour les prévenir, à part faire un bon échauffement et des étirements après. On n’est pas contre siroter une bière, mais n’en attendez pas plus que du plaisir ! 😁
P.S. : l’eau sucrée, le bicarbonate et autres boissons sportives ne fonctionnent pas non plus…

 

8. Du sport tous les jours ou pas du tout

Rassurez-vous, il n’est pas du tout nécessaire de faire du sport tous les jours pour avoir des résultats. Au contraire, si vous allez courir tous les jours par exemple, votre corps n’aura pas le temps de récupérer et de construire les muscles. Les efforts identiques répétés sont également contre-productifs puisque le corps s’habitue. Il est donc conseillé de se laisser des jours off pour pratiquer le farniente de haute intensité ou de varier les plaisirs en terme d’activités… On préfère donc pratiquer moins, mais de manière régulière. En plus, on se lassera moins vite et donc moins de risques de se démotiver !

 
food

9. Si je fais du sport, je peux manger tout ce que je veux

On va briser une dernière idée reçue, et un peu de vos rêves aussi… Si l’objectif est de maigrir, faire du sport en mangeant des tartiflettes et des gâteaux ne servira à rien… Il faut combiner avec une alimentation équilibrée, mais on dit oui aux gourmandises de temps en temps pour ne pas se frustrer !

 

Avec tout ça, vous avez (enfin) les bonnes infos pour pratiquer votre activité favorite dans les règles de l’art ! Mais n’oubliez pas, le principal c’est de prendre du plaisir à bouger !

a lire également :

yoga - bateau

7 postures de yoga pour des abdos en béton !

chien tête en bas - yoga

Séance de Yoga détox en vidéo

work - yoga

Les bienfaits des pratiques sportives et bien-être au travail !


5 postures pour bien dormir

Les changements de rythme, de saison - et d’heure - sont toujours un peu perturbants pour notre sommeil. Si on ajoute en plus à ça, les soucis au travail, les disputes avec les amis, le retour de la raclette, ou encore ce que la prof de 5eme B nous a dit il y a 15 ans quand on oublié notre devoir… Là, ça peut vraiment devenir la cata et on passe des heures à tourner et se retourner dans le lit. Heureusement, le yoga a de nombreux bienfaits et peut nous aider à lutter contre les insomnies ! OLY Be vous dit tout. 

 

Il a été prouvé que le yoga peut avoir une influence bénéfique sur le sommeil. Que l’on pratique régulièrement ou non, le fait de se détendre les muscles et de se relaxer est un bon moyen de rejoindre les bras de Morphée. Pour cela, voici quelques positions facilement réalisables (directement dans votre lit par exemple !) :

 

Les inversions : La chandelle 

La version classique

La version classique

La chandelle est une posture idéale pour faciliter l’endormissement puisqu’elle permet de faire circuler et d’inverser les émotions et énergies. Le sang oxygène la tête et le rythme cardiaque s’abaisse. Le négatif se transforme en positif et la détente et le bien-être sont accentués. Et c’est pour cette raison que les inversions sont souvent pratiquées en fin de cours avant la posture finale.

Comment on fait ? Allongé sur le dos, levez progressivement les jambes puis les hanches en position verticale, sans décoller les épaules et la tête. Allez chercher le plus haut point possible tout en maintenant votre équilibre et un bon alignement. Aidez-vous des bras et des mains en support sur vos lombaires si besoin, puis respirez profondément.

Yoga-chandelle

Pour aller plus loin : Au bout de quelques minutes, étirez la position en charrue en faisant basculer les genoux vers la tête. Le souffle est moins long, mais tachez de continuer à inspirer et expirer profondément.

Yoga-chandelle

La version plus douce : l’inversion soutenue.

Idéale pour réactiver la circulation, l’inversion soutenue peut se pratiquer à n’importe quel moment contre un mur. Allongez-vous sur le dos, perpendiculaire à un mur puis levez les jambes et appuyez-les contre le mur. Gardez les jambes tendues, les hanches collées au support et le dos bien enfoncé dans le sol. Si besoin, vous pouvez glisser un petit coussin sous le coccyx. Au bout de quelques minutes, vous devriez vous sentir déjà plus détendu et moins stressé.

 

Le papillon ou posture de la Déesse du Sommeil

La posture de la Déesse du Sommeil ou du cordonnier allongé, porte très bien son nom. Elle permet de relâcher les tensions du corps et de l’esprit. La poitrine, les hanches et le bassin s’ouvrent. Le ventre et l’intérieur des cuisses se détendent et se relâchent. 

Comment on fait ? Allongé sur le dos, pliez les jambes et joignez les plantes de pied. Laissez les genoux tomber de chaque côté grâce à la gravité. 

Pour aller plus loin : Vous pouvez utiliser des accessoires pour rendre cette position encore plus confortable. Glissez un coussin dans la longueur sous votre colonne vertébrale ou soutenez vos genoux avec des blocs ou coussins.

Une alternative : Vous pouvez effectuer cette position assis en maintenant le dos droit. Étirez alors le sommet du crâne vers le plafond puis respirez par le ventre pour détendre les organes.

yoga-papillon-déesse du sommeil
yoga-papillon-déesse du sommeil
 

Les torsions vertébrales allongées

Les torsions peuvent être un bon moyen de soulager les tensions et muscles du dos et de la colonne vertébrale. Le soir, privilégiez les versions allongées qui permettent une détente plus profonde. On peut ensuite se reposer en posture du cadavre pour être à l’écoute de son corps.

Comment on fait ? Allongé sur le dos, pliez les genoux et ramenez-les à angle droit au-dessus de votre abdomen. Détendez les bras de chaque côté, en croix et paumes vers le ciel, puis amenez les jambes pliées sur un côté tout en gardant les épaules collées au sol. Tournez la tête du côté opposé puis respirez profondément dans la posture. 

Au bout de quelques minutes, changez de côté.

yoga-torsions
yoga-torsions
 

Le cobra

La posture du cobra est une posture d’ouverture du cœur qui permet de relâcher les émotions et de trouver un équilibre.

Comment on fait ? Allongé sur le ventre, posez le front au sol et écartez légèrement les jambes, de la largeur des hanches. Posez les mains au niveau des épaules, les coudes fléchis puis décollez lentement le haut du corps en poussant sur les bras et le bassin. Veillez à ne pas monter trop haut pour ne pas pincer le bas du dos et préserver vos lombaires. Respirez profondément par le ventre plusieurs fois, puis revenez déposer le haut du corps en douceur.

yoga-cobra
yoga-cobra
 

La posture de l’enfant

La posture de l’enfant, Balâsana, permet de se recentrer sur soi et de lâcher immédiatement toutes les tensions du corps, et plus particulièrement celles accumulées dans le bas du dos, les épaules et la nuque.

Comment on fait ? Installez-vous à genoux, les fesses posées sur les talons et écartez légèrement les genoux de la largeur des hanches. Avancez votre buste vers l’avant pour venir déposer le front et la poitrine sur les genoux. N’hésitez pas à arrondir le dos, puis ramenez vos bras le long de vos jambes, presque à vos pieds et tournez les paumes vers le ciel. Inspirez et expirez profondément pour sentir l’air circuler. Si vous le souhaitez, vous pouvez essayer de visualiser l’ouverture de votre bas du dos pour plus de détente. 

Pour aller plus loin : Vous pouvez écarter davantage les genoux pour aller plus loin dans l’étirement. Dans ce cas, collez les deux pouces de vos pieds et éloignez les genoux d’environ la largeur d’un tapis. Avancez votre buste entre les jambes. 

Une alternative : Si vos talons ne touchent pas vos fesses, ne forcez pas et glissez un petit coussin ou un plaid roulé pour soutenir et rendre la position la plus confortable possible. Elle doit être synonyme de détente et de bien-être.

yoga-posture de l'enfant
yoga-posture de l'enfant
 

Les petits trucs en plus :

- En plus de ces positions, vous pouvez vous initier au yoga nidra, ou yoga du sommeil, qui aide à atteindre un état de relaxation profonde et améliore considérablement la qualité du sommeil. 

- Créez-vous des rituels du soir pour vous détendre : buvez une tisane, baissez les lumières, prenez un bon bain chaud, écoutez de la musique, lisez un livre, éteignez les écrans… En résumé, on adopte le self-love 

- Évitez les dîners trop riches ou trop alcoolisés qui peuvent perturber la digestion et donc le sommeil… Ou en tout cas, pas tous les jours ! Il faut quand même se faire plaisir et se tenir chaud en hiver. 

- Essayez de garder un certain rythme en vous couchant régulièrement à la même heure.

- Pratiquez des activités physiques pour vous dépenser ! 

- Choisissez le yoga le plus adapté au moment de la journée : le soir, on dit oui au Yoga Nidra ou au Yin Yoga et on garde les pratiques plus dynamiques ou les salutations au soleil pour se donner de l’énergie en début de journée. 

 

Les super-aliments sont-ils si super ?

Faire le plein de vitamines, avoir une belle peau, booster son énergie… La liste des bienfaits des super-aliments est longue et très alléchante. Depuis quelques années, ils sont vus comme la solution à tous nos maux. Mais, que valent-ils vraiment ? OLY Be fait le point.

 

Qu’est-ce qu’un super-aliment ? 

On considère comme un super-aliment, les ingrédients naturels qui possèdent une haute valeur nutritive. Ils sont, donc, en général, riches en nutriments : antioxydants, minéraux, vitamines, fibres, oligo-éléments, acides gras essentiels ou encore protéines végétales… 

Ainsi, sur le papier, ils nous promettent de réduire la fatigue, renforcer notre système immunitaire (il y a le yoga pour ça !), prévenir les maladies ou encore lutter contre les signes de l’âge. Chaque région du monde aurait son aliment miracle.

 

Des ingrédients magiques !

« Avec l’acaï, on fait le plein d’antioxydants », « les baies de goji, c’est LE nouveau réflexe anti-âge à adopter », « la spiruline, l’ingrédient révolutionnaire à glisser dans tous nos plats ». On a tous entendu ces bons conseils d’amis, magazines ou spécialistes 2.0 en nutrition. La superfood se présente sous différentes formes : des graines diverses (chia, lin, courge…), des fruits ou noix variés (baies de goji, cranberries, myrtilles, noix, grenade…), des légumes verts tendance (épinards, chou frisé, brocolis…), des plantes et épices comme l’aloe vera, le curcuma, la cannelle, le ginseng ou encore des algues telle la spiruline… La liste des super aliments s’allonge d’année en année.

Food-yoga
 

Comment ils se consomment ?

Si les fruits et légumes se consomment facilement crus (de préférence) ou cuits, certains super-aliments se présentent séchés (les baies de goji ou les oléagineux par exemple) et d’autres sous forme de poudre. C’est le cas notamment des algues comme la spiruline ou des épices, mais aussi de certains ingrédients qui viennent du bout du monde. Les baies d’acaï, par exemple, ne poussent pas sous nos latitudes, elles sont donc séchées puis réduites en poudre pour garder tous leurs bienfaits nutritionnels. Ensuite, ces poudres magiques peuvent être ajoutées à des préparations sucrées ou salées, des bowls, milkshakes ou smoothies. Succès sur Insta garanti ! 

La plupart de ces produits peut également être consommé en jus (pressés à froid pour garder les nutriments) ou en compléments alimentaires.

 

Bon oui, mais pas plus qu’une alimentation équilibrée…

C’est un fait, les super-aliments sont bons pour la santé. On peut donc volontiers les inviter à notre table pour le plaisir, mais, contrairement aux idées reçues, ils n’ont pas de super pouvoirs. Des « études » sont régulièrement publiées sur le sujet, mais elles mettent surtout en lumière qu’ils sont sains et aucune de grande ampleur ou réellement significative n’a été menée pour en apporter les preuves. 

Bien que ces ingrédients venus du monde entier ouvrent les esprits et les papilles, ils n’ont donc pas forcément vocation à devenir les bases de notre alimentation... En effet, les modes de vie sont différents d’un continent à l’autre. Le quinoa ou les graines de chia - qui ont connu leur heure de gloire depuis quelques années - peuvent, par exemple, être très difficiles à digérer pour les Européens et il est recommandé de limiter leur consommation dans certains cas… 

Food-vegetables-yoga

De plus, il existe de nombreux « super-aliments » en Europe. Leur consommation en pleine saison promet d’apporter les nutriments dont notre corps a besoin, au bon moment. Il n’y a pas de secret et la nature est bien faite. Ainsi, en été, les fruits et légumes sont gorgés d’eau pour hydrater alors qu’en hiver, ils sont davantage pourvus de vitamines ou d’acides aminés. Bien sûr, certains sont plus riches en nutriments et en bienfaits que d’autres, mais chacun offre des bénéfices. C’est pourquoi, il convient d’avantage d’avoir une alimentation équilibrée et variée. Et si les super-aliments étaient simplement ceux consommés à la bonne période ? 

 

Le super aliments VS les produits locaux : le grand remplacement 

On troque donc : 

- le chou kale par tous les choux, du cresson ou des poivrons

- l’acaï ou les baies de goji par des myrtilles, framboises, du cassis ou des pruneaux

- les graines de chia par des graines de lin, de chanvre ou de courge (sans sel ni sucre ajoutés)

- le quinoa par des céréales ou du riz complet

- la spiruline par une alimentation variée avec des poissons et légumineuses

 

P.S : coucou l’empreinte carbone des super-aliments… 

Outre ce point, l’une des plus grosses problématiques des super-aliments est la manière dont ils sont cultivés, produits, commercialisés et exportés. De grandes organisations de protection de consommateurs, à l’instar de Food Watch, mettent en garde contre les arguments purement marketing des super-aliments. 

Ainsi, si l’on cherche à faire du bien à son corps, il est très important de privilégier des produits bio et/ou issus de l’agriculture raisonnée. En effet, la forte demande et l’engouement qu’ils suscitent sur les blogs et réseaux a fait que leur culture s’est considérablement industrialisée. Les conséquences ? Des taux très élevés de pesticides dans nos ingrédients miracles, de la déforestation pour établir les champs, une consommation d’eau faramineuse pour les faire pousser et une empreinte carbone qui coûte cher pour les transporter depuis le bout du monde ! Par exemple, l’avocat, star d’Instagram, est responsable d’une guerre impliquant des narcotrafiquants au Mexique pour cet « or vert » que le monde s’arrache. Au Pérou, les paysans ne peuvent plus consommer leur propre quinoa – produit de base de leur alimentation -, car il leur rapporte plus à la vente… Loin de nous l’idée de culpabiliser, mais il faut simplement savoir bien choisir les aliments que l’on achète et en regarder le coût (au-delà du prix qui peut aussi s’avérer trop salé !). 

Food-yoga-conscious

A bientôt les Yogis et à vos paniers ! 💛

 

À lire également : 

water

Bien s’hydrater : pourquoi et comment ?

Food-vegetables

Faut-il forcément être brocolis addict quand on fait du yoga ?

food-vegetables

Les conseils de Sophie pour mieux manger

Comment bien pratiquer le yoga à la maison et en ligne ?

Il a été démontré que pratiquer une activité sportive, et plus particulièrement du yoga, contribue à booster son système immunitaire, à être en meilleure forme et de meilleure humeur. Des avantages indéniables en cette année si atypique où il n’est pas question de faire, en plus, une croix sur notre bien-être ! Voici donc nos conseils pour pratiquer à la maison et en ligne, que l’on soit débutant ou confirmé.

 

Les avantages du yoga en ligne

Pour continuer à pratiquer à la maison, OLY Be propose des cours en ligne et en direct. Et il faut dire que l’on peut y trouver quelques avantages…
Premier bon point, et non des moindres, il n’y a pas besoin de sortir dans le froid et sous la pluie pour se rendre à son cours. Exit aussi le stress des transports et d’arriver en retard, on fait de ce moment une pause bienvenue qui commence immédiatement, dès que l’on déroule notre tapis. On se laisse aller, on se détend et on peut même troquer notre tenue de sport branchée pour un bon pyjama en pilou pilou. Un gain de temps certain - à moins d’avoir le chance d’habiter juste au-dessus d’un studio, ouvert quand on en a envie, ce qui est plutôt rare, on ne va pas se mentir…

Ensuite, faire du yoga chez soi, si l’on veille à se couper de toutes les distractions extérieures (bye bye les enfants turbulents, le coloc bavard ou l’amoureux(se) bruyant(e)…), peut permettre de se concentrer sur soi et sa respiration uniquement. On se sent également plus décomplexé et en confiance, ce qui aide à aller plus loin dans les postures par exemple. Aussi, lorsque les cours sont en live, les profs nous stimulent et nous apportent une énergie indéniable. Un gros plus, notamment pour les yogis débutants !

Néanmoins, il est important de garder une certaine bienveillance envers notre corps et notre forme du moment. Ainsi, comme pour tous les cours, il faut apprendre à s’écouter et s’offrir la possibilité de se laisser un temps de récupération en chien tête en bas ou en posture de l’enfant lorsque le besoin s’en fait ressentir. Personne ne nous regarde, autant en profiter !

Une fois le cours fini, rien ne nous empêche de prolonger ces instants de détente. Si l’envie nous dit, on s’accorde quelques minutes supplémentaires en Savasana ou une séance de méditation à la suite sans se presser… On peut même s’endormir comme une souche, si c’est ce dont notre corps à besoin, sans avoir peur d’être réveillé par les yogis du cours d’après ! En bref, on est libre de terminer notre session comme on veut.

La flemme est notre pire ennemi… À la maison, le plus difficile est parfois de se dégager du temps et de se lancer, mais dès que l’on est installé, on ne le regrette pas. S’inscrire à un cours en ligne et en live permet de garder le plaisir du rendez-vous et d’avoir cette impulsion parfois nécessaire pour se motiver !

yoga-home-méditation-zen
 

Les 5 commandements pour bien préparer sa séance de yoga à la maison

- LE BON MOMENT, TU CHOISIRAS : selon notre forme ou notre humeur, on peut décider de pratiquer le matin, le midi ou le soir.



- LE TYPE DE YOGA, TU ADAPTERAS : avant de s’inscrire au cours, il faut écouter son corps. De quoi a-t-on besoin aujourd’hui ? De se détendre, de se défouler, de s’assouplir, de se concentrer ? Combien de temps veut-on pratiquer et avec quelle intensité ? Il existe des styles de yoga pour toutes les humeurs et toutes les envies. Yoga « Energy boost » pour une bonne dose d’énergie ou « cocooning » pour se relâcher, on n’hésite pas à tester tous les styles pour trouver le cours OLY Be qu’il nous faut.

- TON ESPACE, TU PRÉPARERAS : le yoga ne nécessite pas forcément beaucoup d’espace. Pour certains, comme le vinyasa, il suffit simplement d’avoir la place pour son tapis. Si l’on est plus yin, il est préférable de trouver un lieu avec un peu d’espace autour pour pouvoir étendre les positions au-delà. Si c’est possible, on peut veiller à faire de cet endroit un lieu de détente. Dans ce cas, on y met des plantes, des couleurs douces ou tout ce qui nous fait plaisir et nous apaise. Certains y apporteront des lumières chaleureuses, des huiles essentielles diffusées ou encore une enceinte pour y écouter de la musique. Il n’y a aucune obligation ! L’essentiel est de s’y sentir bien. On pensera juste à se préparer un verre d’eau ou une tisane pour bien s’hydrater après la séance.

 
tea-yoga-home-cosy
 

- UN MATÉRIEL APPROPRIE, TU TROUVERAS : si l’on se lance dans la pratique du yoga à la maison, il peut être judicieux d’investir dans quelques pièces de matériel. Ainsi, le premier pas est de trouver le bon tapis en fonction de votre pratique : plus épais pour le yin ou les yogas à vocation restaurative, plus fin et antidérapant pour les séances plus soutenues par exemple. Briques, sangles, oreillers… Libre à chacun d’investir dans les accessoires qui lui sont utiles. Ensuite, avant le cours, on adopte une tenue confortable et on se prépare un plaid ou un pull pour la posture finale. Afin de suivre le cours en ligne, on utilise l’ordinateur, la tablette ou le téléphone (on vérifie donc que l’appareil est bien chargé et capte Internet !)

- UNE VRAIE PARENTHÈSE, TU T’ACCORDERAS : le temps du cours, on essaie de s’éloigner des distractions de la maison, comme si l’on assistait à un cours en salle. On éteint donc les notifications, on prévient les autres habitants de ne pas nous déranger, on essaie de ne pas s’interrompre et, si on peut, on essaie de prendre quelques minutes avant et après pour se mettre dans l’ambiance ou pour s’offrir un peu de self love


Rendez-vous sur l’appli OLY Be pour connaître
le planning des cours en ligne et en live ! 👇

 

Retrouve nous nos conseils aussi sur Instagram !

Ton menu de rentrée avec JOW !

Le retour des vacances, la reprise du boulot, la rentrée scolaire… Ce mois de septembre est toujours à 200 à l’heure !

Alors pour te simplifier (un peu) la reprise, en partenariat avec Jow, on t’a préparé tes menus de la semaine ! Pas besoin de réfléchir, ni de trouver le temps d’aller faire les courses. Avec Jow, on te propose de délicieuses recettes faciles à cuisiner et on fait les courses en fonction de ce que tu aimes manger ! Magique non ? ;-)

Découvre les recettes sans plus tarder, et fais tes courses en 3 clics depuis l’application ;)
De quoi profiter de tes prochains cours de yoga sans penser au repas qui suit !

 

Clique sur la recette du jour pour découvrir le détails en image !

Salade de coquillettes méditerranéenne

Le réconfort des coquillettes dans une salade pleine de fraîcheur

CABILLAUD & Légumes

On dirait le sud...

poulet coco cacahu

ète

Coco-cacahuète = notre sauce chouchoute !

Bruschetta tomate & sardine

Votre dose d'Omega-3 sur une tranche de pain !

Salade de lentilles aux figues

La fin de l’été nous réserve quelques douceurs…

Avec tout ça, on espère que ta première semaine de septembre sera détendue et savoureuse 😋
Et si tu veux tester les avantages de Jow, garde un oeil sur notre compte Instagram, on t’offre des bons cadeaux ce week-end ;)

Bon appétit et bonne reprise LES YOGIS !

10 astuces pour devenir une personne matinale

10 astuces pour devenir une personne matinale

On connaît tous cette personne dans notre entourage qui, alors que nous ne nous sommes même pas encore extirpé du lit, a déjà eu le temps d’aller courir, méditer, prendre son petit déjeuner et de répondre à une douzaine de mails. Rien que ça.

Vous êtes un véritable couche-tard ? Il a été prouvé que les personnes qui se lèvent tôt sont plus heureuses, plus concentrées, moins stressées, moins exposées à la dépression et ont un métabolisme et un poids plus équilibrés ! Nous vous proposons donc 10 astuces pour vous permettre de devenir plus matinale.

SPORT & TÉLÉTRAVAIL : NOS CONSEILS ET EXERCICES

SPORT & TÉLÉTRAVAIL : NOS CONSEILS ET EXERCICES

Suite à l’annonce du confinement à la mi-mars, l’équipe OLY Be s’est mise en télétravail afin de vous assurer, malgré ces grands changements, un moment de bien-être dans le confort de votre salon. Beaucoup d’entre vous doivent découvrir ce nouveau mode de travail également ! Alors pour vous permettre de vous détendre, de réduire votre stress ou encore pour éviter tout mal de dos et fatigue des yeux, nous vous livrons 5 conseils et exercices pour allier Yoga & télétravail !

TAKE A DEEP BREATH : Yoga, Méditation et Relaxation

TAKE A DEEP BREATH : Yoga, Méditation et Relaxation

En cette période compliquée, le corps et l’esprit ont besoin de stabilité. Il est important de s’accorder des moments de pause, pour se relaxer et évacuer tensions et appréhensions. Pour cela, nous vous proposons une nouvelle pratique, pour vous permettre de vous recentrer, de vous régénérer, d’apprivoiser votre respiration mais aussi de prendre soin de votre espace intérieur et de votre corps : TAKE A BIG BREATH !

10 conseils pour pratiquer le self-love (chez-soi) !

10 conseils pour pratiquer le self-love (chez-soi) !

Le self-love est une expression anglaise qui signifie « amour propre ». C’est une expression que l’on voit beaucoup ces dernières années, notamment sur les réseaux sociaux, et ce n’est pas anodin. Dans une société où tout va toujours plus vite, où tout est une course ultime à la performance et à la productivité, et où nous nous comparons constamment les uns aux autres, il est plus que nécessaire de faire de soi sa priorité.

Voici 10 astuces que vous pouvez réaliser (ou pas), 10 idées pour prendre soin de vous, sans pression !

YOGA & Talk : rencontre avec Gaëlle, la fondatrice d'OLY Be !

YOGA & Talk : rencontre avec Gaëlle, la fondatrice d'OLY Be !

Découvre le Live Instagram que Gaëlle a été invitée à animer par l’équipe de la Journée de la Femme Digitale.
Elle vous propose dans ce live un cours de 30 min de Yoga Spécial Dos, suivi d’un talk sur son parcours d’entrepreneure. Elle y raconte aussi le virage qu’elle a dû prendre avec l’équipe pour faire face à cette crise du Covid-19. Après les gilets jaunes et les grèves, le parcours d’un entrepreneur n’est décidément pas de tout repos !

Ton coaching de rentrée : Petits changements > Grandes conséquences !

Ton coaching de rentrée : Petits changements > Grandes conséquences !

Le sable entre les orteils, les rosés en terrasse, le yoga en pleine nature… Après avoir bien profité des vacances, c’est le temps de la rentrée ! Nous on aime voir tous les bons côtés de la rentrée, car c’est souvent le parfait moment pour découvrir des choses sur soi, ses véritables envies, changer, oser !

Pour installer un environnement serein et propice au changement, on peut se coacher soi-même ou se faire accompagner.