Prêt(e) pour un fou rire ?

Le monde rit,

Le monde est heureux, content et joyeux

La bouche s’ouvre, ouvre ses ailes et retombe.

Les bouches jeunes retombent,

Les bouches vieilles retombent.

Un animal rit aussi,

Étendant la joie de ses contorsions.

- Les Animaux et leurs hommes, PAUL ELUARD. 

Saviez vous que nous ne sommes pas les seuls à rire ? Les animaux aussi !

C’est dire, le rire est réellement universel. Ce geste social permet d’informer notre interlocuteur de notre bien être et bienveillance. C’est d’autant plus vrai dans le jeu : quand on chatouille un chimpanzé, il rit. Vous avez l’image en tête et riez vous aussi ?

Le rire rend possible la cohésion sociale. Nous pouvons rire pour plaire ou avoir un fou rire en groupe ce qui crée un lien fort entre tous.  Au delà de la dimension sociale que revêt le rire, il a des effets notable au niveau du cerveau et du corps !

Cette semaine, on vous propose de découvrir les bienfaits d’une bonne tranche de rigolade !

  • Lorsque nous rions nous renvoyons à notre cerveau un message positif, en retour le cerveau émettra des messages de bien être à notre corps. Il a été prouvé que nos niveaux de cortisol (hormone du stress) s’abaissent lorsque nous rions. Il s’agit de l'effet réflexif. Régulièrement utilisé en thérapie, il permet de dédramatiser, de rentrer dans la phase d’acceptation, de changer son rapport à la situation (même si la situation ne change pas, on est d’accord!). Rire vous permet de relâcher les tensions. Ce n’est pas pour rien que l’on peut passer du rire aux larmes en un rien de temps :)

  • Physiologiquement, en riant le rythme cardiaque augmente, nous sollicitons notre diaphragme et oxygénons profondément nos poumons. Arrêtons-nous un instant sur le diaphragme, nous parlons ici de l’organe de la respiration : sous stress, nous retenons notre respiration, nous nous contractons et cet organe est de fait très souvent crispé et perd en mobilité. Rire permet de le solliciter intensément, vous respirez mieux !

  • Vous massez vos organes internes, libérez des endorphines, relâchez vos muscles après une séance de fou rire.

On s‘y met ?

Avez-vous déjà testé le yoga du rire ? Dans les vidéos de yoga du rire que vous trouverez sur YouTube on vous conseillera de forcer le rire. Si on début cela peut sembler étrange, le rire devient très rapidement naturel et surtout il est contagieux ! Attention, vous risquez le fou rire général dans l’open space !

Tentez pour débuter d’imiter le rire d’un animal : Le rire de la vache (mheu…), le rire du mouton (bêêê..), le rire du canard (coin coin), le rire du cheval (hiiii), le rire de l’âne (hi han hi han), le rire du poulet – (cot cot cot) en se baladant avec les bras qui battent, le rire du cochon, le rire du pingouin ( en se dandinant), le rire du singe.

Cet exercice devrait être efficace pour vous détendre, au moins en famille (pas sûr d’assumer au bureau … on vous comprend) !

Sinon, si jamais l’envie de décompresser vous prend après une réunion stressante, fermez la porte de votre bureau et lancez cette vidéo :

Bon fou rire à tous !