Oser être soi-même !

« Osez être vous-même ! Appréciez-vous à votre juste valeur. Affranchissez-vous des diktats de la société! »

Nous entendons tous ces injonctions à l’affirmation de soi tous les jours, dans les média, interviews de célébrités ou autres supports de communication…

Mais qu’est-ce que cela veut dire réellement ?

relax-femme-saute-la-mer-sur-la-plage_1249-528.jpg

Oser être soi-même, cela signifie faire, dire, être… ce que l’on est fondamentalement, au plus profond de soi, indépendamment des autres, du contexte, de la société. ..Ce que l’on est intrinsèquement programmé pour être.

Il y a donc 2 étapes fondamentales dans l’accession au « Oser être soi-même » :

1)     Savoir qui l’on est vraiment

2)     OSER l’être

 

1)     SAVOIR QUI L’ON EST VRAIMENT

Vaste tache que de savoir qui l’on est vraiment !

Mais la réponse est en réalité toute simple : il s’agit d’écouter ses émotions, ses instincts, et de ne pas tout intellectualiser. De ne pas tout remettre dans un contexte sociétal, dans un rapport aux autres.

De rester dans son référentiel propre. Et d’y être le plus sincère possible.

Si l’on est sincère avec soi on sait ce dont on a besoin, envie, ou au contraire pas. Et l’on peut composer avec l’extérieur et les autres plus harmonieusement pour être soi-même sans empêcher les autres d’en faire autant.

 

2) OSER


Définition (Larousse) 

OSER : verbe signifiant avoir la hardiesse, le courage, l'audace de faire quelque chose. Avoir le front, l'impudence de faire quelque chose.

Enjeux : pourquoi oser ?

Oser être soi-même, c’est accéder au lâcher-prise ultime. A une forme de liberté. C’est faire sauter les barrières de nos interdits internes. En douceur et avec modération naturellement.

photo-1534826673296-e41768350720.jpg

Risques et bénéfices :

En étant soi-même, le risque principal est évident : déplaire. Mais n’est-ce pas le propre de la vie, de parfois plaire et d’autres fois déplaire ? Se formalise-ton, personnellement, quand quelqu’un fait ou dit quelque chose qui nous déplait légèrement ? Non. Parce que ce n’est pas un drame, et que c’est inévitable, sinon nous serions tous les mêmes. Donc pourquoi se priver de cette possibilité d’être soi-même juste pour ne pas déplaire aux autres alors que l’on accepte leurs propres « défauts » ? S’accorder la même bienveillance que celle accordée aux autres est la 1ere étape clé de l’affirmation de soi. A partir de là tout déroule et l’on enchaine les pas vers la liberté.

Modalités : comment être soi-même ?

  • Savoir s’entourer. Il est important d’avoir un entourage  bienveillant, qui ne soit pas dans le jugement,  et au contraire nous pousse à nous exprimer.

  • Travailler au lâcher-prise. Faire des exercices de respiration ventrale, de la méditation…Insérer une méthode douce de lâcher prise physique dans notre quotidien.

  • Sortir de sa zone de confort ! Se lancer un défi ambitieux, aussi bien physique (saut en parachute, plongée, course à pied ou autre) que mental (faire un stage d’impro, du bénévolat…) et y aller, sans reporter ou annuler. Tout se passera merveilleusement bien et en ressortira une fierté immense à réaliser un projet qui nous tenait à cœur depuis toujours mais que nous n’osions mettre en place. C’est ça être soi-même !

  • Arrêter d’y penser !

Oser être soi-même c’est faire de petits pas pour de grands bénéfices. Un sentiment de liberté immédiat, une légèreté soudaine, un poids qui disparaît. Celui du regard des autres sur vos épaules mais également celui de votre propre jugement sur les autres. Epargnez vous de dépenser trop d’énergie à penser aux autres et gardez votre précieux temps pour ce qui vous intéresse réellement. Pour ainsi découvrir jour après jour qui vous êtes vraiment…

C’est un cercle vertueux !