Apprendre à dire non

Avez-vous remarqué le nombre de fois qu’un enfant dit “non” dans la journée ? C’est un moyen pour lui de s’affirmer, d’exprimer ses propres choix et de ne faire que ce qu’il lui plaît. Mais petit à petit, les parents ont appris à leurs enfants qu’il ne fallait pas dire non : pour être poli, pour ne pas vexer, pour être bien élevé…

Aujourd’hui, dire non est alors devenu quelque chose de difficile, auquel on n’aime pas se confronter pour telles ou telles raisons. Le “NON” de votre enfance a donc été remplacé par un “OUI”. Vous dites alors plus souvent oui à des choses que vous ne souhaitez pas faire, que “non”.

giphy-7.gif

Il est donc temps de reprendre le contrôle de ce que vous voulez, et de ce que vous ne voulez pas, en apprenant à maîtriser l’art du non.

Pourquoi est-ce si difficile de dire non ?

Dans le monde d’aujourd’hui, nous voulons tout faire, tout voir, tout vivre. Nous sommes constamment hyperstimulé par notre environnement, ce qui fait qu’il devient difficile de dire non à la myriade de choses qui se présentent à nous.

Après tout, si vous acceptez ce projet supplémentaire au travail, vous serez bien vu et apprécié par votre manager ? Et vous ne voudriez pas non plus manquer les 4 fêtes d’anniversaire qui auront lieu cette semaine. Et puis bien sûr, vous ne pouvez pas dire non à cette amie qui a besoin de votre aide jeudi soir.

Vous essayez alors de tout faire rentrer dans votre agenda, juste pour ne pas manquer quelque chose.

daniele-riggi-635135-unsplash.jpg

Vous avez donc ce “syndrome” communément appelé FOMO en Angleterre, Fear of Missing Out. En refusant quelque chose, vous passez éventuellement à côté de quelque chose.

Vous pouvez également avoir peur de blesser vos proches, de contrarier, ou de vexer les personnes à qui vous dites non.

Alors bien entendu, nous devons tous faire des choses auxquelles nous ne pouvons pas toujours dire non, et c’est le jeu. Mais cependant, il est nécessaire de faire la distinction entre les choses que nous sommes obligés de faire et les choses auxquelles nous disons oui sans en être obligés.

Dire non, c’est se dire oui à soi-même

Si vous remarquez que vous avez le syndrome du FOMO, il est alors temps de changer les choses et d’y remédier !

A quand remonte le dernier moment où vous vous êtes accordé du temps rien que pour vous ? Où vous avez pris une journée consacrée à votre bien-être ?

En refusant de faire des choses pour les autres, vous prenez enfin le temps de faire des choses pour VOUS. Il est donc important que vous appreniez à vous dire oui à vous en priorité, puis ensuite aux autres.

Si vous ressentez que vous avez besoin de repos et que vous ne pourrez pas participer à ce cours de sport avec vos amis demain matin, dites leur non. Prenez ce temps supplémentaire pour vous reposer et pour faire des choses pour vous.

simon-rae-438771-unsplash.jpg

Dire non aujourd’hui, c’est activement participer à votre bien-être personnel.

Mais comment dire non aux gens que l’on aime ?

Il est évident qu’il n’est pas facile de dire non aux gens qu'on aime.

Il est donc important de savoir faire la part des choses et d’être là quand il le faut.

Cela vous permettra également de tisser des relations plus sincères et plus profondes avec vos proches. En effet, lorsque vous dites oui juste pour leur faire plaisir, alors que vous vous dites que vous auriez pu rester au chaud chez vous, cela crée une sorte de déséquilibre dans votre relation.

Lorsque vous direz oui, vous serez alors complètement impliqué dans l'événement, votre esprit ne sera pas ailleurs et vous pourrez pleinement profiter du moment présent.

omar-lopez-355586-unsplash.jpg

Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il faut mettre de côté toutes vos relations pour prendre soin de vous-même ! Il existe des millions de façons de dire non tout en continuant à démontrer de l’amour pour vos proches.

Et après ?

En commençant petit à petit à dire non à certaines choses, cela deviendra de plus en plus facile. Vous arriverez à vous sentir plus serein avec ce mot tant redouté.

Vous vous rendrez compte rapidement qu’en disant quelques “non”, vous vous sentirez plus léger dans votre emploi du temps, et vous sentirez que le poids des obligations se retire doucement de vos épaules.

aditya-saxena-410663-unsplash.jpg

Mais attention, apprendre à dire non aux choses que vous ne voulez pas faire, ne signifie pas qu’il faut dire non à toutes les nouvelles opportunités qui se présentent à vous. Alors gardez en tête qu’il est primordial de dire OUI à vos rêves, à vos envies et aux nouvelles opportunités qui sont en concordance avec ce que vous voulez vraiment.

Et pour le moment, à cet instant précis, votre nouvelle mission c’est de dépoussiérer le mot “non” pour l’utiliser plus souvent !